Download E-books L'histoire de Pi PDF

By Yann Martel

S’il avait continué de vivre dans le jardin botanique de Pondichéry, en Inde, où son père s’occupait du zoo, Pi Patel aurait ecu une vie plutôt heureuse, mais ses mom and dad ont un jour décidé de quitter le can pay pour venir s’installer à Toronto, emportant avec eux quelques animaux. Leur bateau fait naufrage, et Pi se voit obligé de vivre, pendant 227 jours, dans l. a. promiscuité d’un énorme tigre du Bengale. Survivra-t-il à cette aventure? Au cours de sa longue dérive, on apprend qu’il n’y a pas de démarcation nette entre nature et tradition, qu’on peut «dialoguer» avec les animaux et que le salut passe par l’ingéniosité et le braveness, tout autant que par l. a. faith ; Pi tire en effet sa sagesse et son savoir des religions musulmane, chrétienne et hindoue.

Né en Espagne en 1963 de mom and dad québécois, Yann Martel vit en Saskatchewan. Il a résidé dans de nombreux can pay et a étudié los angeles philosophie aux universités Trent et Concordia. Il a publié un recueil de nouvelles, Paul en Finlande (1993), et trois romans, Self (1998), L’histoire de Pi (2001) et Béatrice et Virgile (2010). L’histoire de Pi a connu un succès planétaire : tiré à plus de sept thousands d’exemplaires, traduit en plus de quarante langues, couronné, en 2002, du guy Booker Prize.

Show description

Read or Download L'histoire de Pi PDF

Similar Animals books

Angus and Sadie

They're brother and sister, yet Angus is greater. he's a great, courageous, and shrewdpermanent dog—and he likes that. Sadie is not as speedy to learn—or to obey. Angus thinks she's petrified of every little thing, yet Sadie is aware that isn't real. Newbery Medalist Cynthia Voigt's tale of border collie pups turning out to be up on a farm in Maine is for animal fans of every age, and for an individual who is ever had—or ever puzzled what it might be prefer to have—a brother or sister similar to themselves, yet very, very diverse.

Animals in Translation: Using the Mysteries of Autism to Decode Animal Behavior (A Harvest Book)

I do not be aware of if humans will ever be capable to check with animals the way in which health practitioner Doolittle may, or no matter if animals can be in a position to speak again. probably technological know-how could have whatever to claim approximately that. yet i know humans can discover ways to "talk" to animals, and to listen to what animals need to say, larger than they do now.

Animal Evolution: Interrelationships of the Living Phyla

Animal Evolution presents a finished research of the evolutionary interrelationships and myriad range of the Animal country. It experiences the classical, morphological info from constitution and embryology, in addition to the hot info received from reviews utilizing immune stainings of nerves and muscle groups and blastomere markings which makes it attainable to stick with the destiny of unmarried blastomeres all of the technique to early organogenesis.

Polar Bears and the Arctic: A Nonfiction Companion to Magic Tree House (Magic Tree House Fact Tracker)

Tune the evidence with Jack and Annie!   while Jack and Annie bought again from their event in Magic Tree apartment #16: Polar Bears prior Bedtime, they had plenty of questions. Why is the Arctic so chilly? What did the 1st humans of the Artic consume? How do polar bears move skinny ice? What different animals dwell within the Arctic?

Additional info for L'histoire de Pi

Show sample text content

On aurait dit que los angeles peau rosée était pelée, elle était comme des pétales de fleurs, laissant voir les rotules ensanglantées de l. a. couleur des camions d’incendie. C’était difficile de relier cette scène de torture avec le prêtre dans le presbytère. Le lendemain, à peu près à los angeles même heure, je me suis rendu présent. Les catholiques ont los angeles réputation d’être sévères et de porter de durs jugements. Ma relation avec le père Martin a été complètement différente. Il a été très gentil. Il m’a offert du thé et des biscuits dans un provider à thé qui tintait dès qu’on y touchait; il m’a traité comme un adulte; et il m’a raconté une histoire. Ou plutôt, puisque les chrétiens aiment tellement les majuscules, une Histoire. Et quelle histoire. Ce qui m’a d’abord saisi, c’est qu’elle était incroyable. Quoi? L’humanité pèche, mais c’est le fils de Dieu qui en paie le prix? J’ai essayé de m’imaginer papa qui me disait: «Piscine, il y a un lion qui s’est glissé dans l’enclos des lamas aujourd’hui et il en a tué deux. Hier, un autre a massacré une antilope. l. a. semaine dernière, il y en a deux qui ont mangé le chameau. l. a. semaine précédente, c’étaient des tantales et des hérons gris. Et personne ne peut dire qui a dévoré notre agouti abricot? l. a. scenario est devenue intolérable: il faut faire quelque selected. J’ai décidé que de te donner à manger aux lions était l. a. seule façon pour eux de racheter leurs péchés. – Oui, papa, c’est ce qui serait le mieux et le plus logique. Donne-moi seulement un second pour me laver. – Alléluia, mon fils. – Alléluia, mon père. » Quelle histoire franchement strange. Quelle étrange psychologie. Je l’ai pressé de me raconter une autre histoire, une histoire qui saurait mieux me satisfaire. Cette faith avait sûrement plus d’une histoire dans son sac – les religions regorgent d’histoires – mais le père Martin m’a fait comprendre que les histoires qui précédaient celle qu’il m’avait racontée – et elles étaient nombreuses – ne formaient que le prologue pour les chrétiens. Leur faith tenait véritablement à une seule Histoire. Ils y revenaient tout le temps, sans cesse. Cette exact histoire leur suffisait. Je suis leisureé silencieux, à l’hôtel, ce soir-là. Qu’un dieu doive faire face à l’adversité, je pouvais le comprendre. Les dieux de l’hindouisme ont leur lot de vols, de violence, de rapts et d’usurpations. Le Ramayana est-il autre selected qu’une très longue, très mauvaise journée pour Rama? L’adversité, je veux bien. Les revers de fortune, oui. los angeles trahison, ça peut aller. Mais l’humiliation? l. a. mort? Je ne pouvais pas m’imaginer le Maître Krishna acceptant d’être dévêtu, d’être flagellé, d’être méprisé, d’être traîné dans les rues et, pour comble, d’être crucifié – et, en plus, aux mains d’ordinaires humains. Je n’avais jamais entendu parler d’un dieu hindou qui serait mort. Le Brahma Révélé n’avait jamais choisi los angeles mort. Les diables et les monstres oui, tout comme les mortels, par milliers et par hundreds of thousands – c’était leur raison d’être. Et l. a. matière aussi disparaissait. Mais los angeles divinité ne devrait pas être compromise par los angeles mort.

Rated 4.24 of 5 – based on 8 votes

About the Author

admin