Download E-books Par-delà nature et culture PDF

By Philippe Descola

Seul l’Occident moderne s’est attaché à bâtir l’opposition, donc los angeles discontinuité supposée, entre l. a. nature et l. a. tradition. L’anthropologie perpétue dans los angeles définition même de son objet - l. a. diversité culturelle sur fond d’universalité naturelle - une competition dont les peuples qu'elle étudie ont fait l’économie. Philippe Descola, professeur au Collège de France, suggest ici, à partir de features communs qui se répondent d’un continent à l’autre, une approche nouvelle des manières de répartir continuités et discontinuités entre l’homme et son environnement : le totémisme, qui souligne los angeles continuité matérielle et morale entre humains et non-humains ; l’analogisme, qui postule entre les éléments du monde un réseau de discontinuités structuré par des kinfolk de correspondances ; l’animisme, qui prête aux non-humains l’intériorité des humains, mais les en différencie par le corps ; le naturalisme qui nous rattache aux non-humains par les continuités matérielles et nous en sépare par l’aptitude culturelle. Chaque mode d’identification autorise des configurations singulières qui redistribuent les existants dans des collectifs aux frontières bien différentes de celles que les sciences humaines nous ont rendues familières. C’est à une recomposition radicale de ces sciences que ce livre invite.

Show description

Read Online or Download Par-delà nature et culture PDF

Similar Anthropology books

The Scramble for the Amazon and the "Lost Paradise" of Euclides da Cunha

The fortunes of the overdue 19th century’s imperial and business powers relied on a unmarried uncooked material—rubber—with just one resource: the Amazon basin. And so begun the scramble for the Amazon—a decades-long clash that discovered Britain, France, Belgium, and the us battling with and opposed to the hot countries of Peru, Bolivia, and Brazil for the forest’s riches.

Notes on the Underground: An Essay on Technology, Society, and the Imagination (MIT Press)

The underground has continuously performed a widespread function in human imaginings, either as a spot of shelter and as a resource of worry. The past due 19th century observed a brand new fascination with the underground as Western societies attempted to deal with the pervasive adjustments of a brand new social and technological order. In Notes at the Underground, Rosalind Williams takes us inside of that serious ancient second, giving equivalent insurance to genuine and imaginary undergrounds.

Volksgeist as Method and Ethic: Essays on Boasian Ethnography and the German Anthropological Tradition (History of Anthropology)

Franz Boas, the founding determine of anthropology in the USA, got here to the us from Germany in 1886. This quantity within the heritage of Anthropology sequence explores the level and importance of Boas' roots within the German highbrow culture and late-19th century German anthropology.

The Spirit Catches You and You Fall Down: A Hmong Child, Her American Doctors, and the Collision of Two Cultures

The Spirit Catches You and also you crumple explores the conflict among a small county sanatorium in California and a refugee relations from Laos over the care of Lia Lee, a Hmong baby clinically determined with serious epilepsy. Lia's mom and dad and her medical professionals either sought after what was once most sensible for Lia, however the lack of expertise among them resulted in tragedy.

Additional resources for Par-delà nature et culture

Show sample text content

L’auteur half du constat que, pour de nombreux peuples autochtones des Amériques : Les humains, en stipulations normales, voient les humains comme humains, les animaux comme animaux et les esprits (s’ils les voient) comme des esprits ; les animaux (prédateurs) et les esprits voient les humains comme des animaux (des proies), tandis que les animaux (le gibier) voient les humains comme des esprits ou comme des animaux (prédateurs). En revanche, les animaux et les esprits se voient comme humains ; ils s’appréhendent comme (ou deviennent) anthropomorphes quand ils sont dans leurs propres maisons ou villages, et vivent leurs propres usages et caractéristiques sous les espèces de l. a. culture27… Ce thème de l’hétérogénéité des views peut-il éclairer le problème de l’animisme en fournissant une clé pour mieux comprendre l. a. nature exacte de los angeles différence entre des humains et des non-humains tous dotés d’une essence humaine ? Pour tenter de répondre à cette query, Viveiros de Castro considère d’abord ces ethnonymes amérindiens que l’on a coutume de traduire par � les êtres humains », � les gens » ou � les personnes » et qui sont d’ordinaire interprétés comme des signes d’une propension ethnocentrique à réserver le nom générique de l’humanité à los angeles seule tribu qui s’estime en droit de le porter. Or, si l’on envisage ces termes du element de vue de los angeles pragmatique et non de l. a. syntaxe, autrement dit comme des pronoms et non comme des substantifs, � ils indiquent une place de sujet ; ils sont un marqueur d’énonciation et non un nom28 ». Loin d’être un indice d’exclusion ontologique, de tels ethnonymes se contentent de caractériser le element de vue du locuteur — « les gens » étant ici synonyme de � nous » —, de sorte qu’en disant que les non-humains sont des personnes dotées d’une âme les Amérindiens leur confèrent en réalité une place d’énonciateurs les définissant comme sujets : � Est sujet qui possède une âme et possède une âme qui est able d’un element de vue29. » Le � perspectivisme » est donc l’expression de l’idée que tout être qui occupe un element de vue de référence, et se trouve ainsi placé en scenario de sujet, s’appréhende sous les espèces de l’humanité, los angeles forme corporelle et les usages des humains constituant des attributs pronominaux du même sort que les autodésignations ethnonymiques. Mais le perspectivisme n’est pas pour autant un relativisme dans lequel chaque espèce de sujet se forgerait une représentation différente d’un monde matériel par ailleurs identique puisque l. a. vie des non-humains est ordonnée par les mêmes valeurs que celle des humains : tout comme ces derniers, ils chassent, pêchent ou font l. a. guerre. Selon Viveiros de Castro, ce sont les choses mêmes qu’ils perçoivent qui sont différentes : si les animaux voient les humains tels des animaux prédateurs ou le sang telle de los angeles bière de manioc, c’est que le element de vue où ils se situent est dépendant de leurs corps et que leurs corps se distinguent du nôtre quant aux tendencies intrinsèques qu’ils manifestent.

Rated 4.70 of 5 – based on 24 votes

About the Author

admin